Durant la préhistoire, la pierre était l’outil de base de l’homme. Elle lui était utile à un grand nombre de choses et servait notamment à éclater la coque des noix pour prendre le fruit qu’elle contient. Depuis lors, le monde a bien évolué. Désormais pour casser les noix, on utilise le marteau. Mais cet objet présente plusieurs insuffisances. Il ne permet pas de doser avec précision la force à appliquer sur les noix et noisettes. C’est alors que pour résoudre ce problème, le casse-noix a été inventé.

Qu’est-ce qu’un casse-noix ?

Apparu au début du 13e siècle en France, le casse-noix est un outil qui a su évoluer avec le temps. Aujourd’hui, il fait partie intégrante des ustensiles de cuisine indispensables aussi bien à un chef cuisinier qu’à un ménage. Il est encore connu sous le nom de casse-noisette, et est particulièrement utile pour briser les noix, les noisettes, les oléagineux et les fruits secs.

Pour faire le travail à lui confier, le casse-noix se sert généralement de trois principes physiques. Il s’agit des principes de la percussion, de la pression par le biais d’une vis et de la démultiplication de la force appliqué à l’aide de l’effet de levier. Notez que les matériaux utilisés pour la conception des casses noix sont très diversifiés : le métal (acier aluminium, bronze, cuivre alliages, etc.), les bois de l’olivier, les résines et les matières plastiques. Retenez aussi que du fait de son âge avancé, on distingue plusieurs types de casse-noix.

Les différents types de casses noix ?

Il existe principalement cinq types de casses noix. Et ces derniers se basent tous sur les trois principes physiques cités plus haut. Ainsi, nous avons

Le casse-noix à percussion

Il se sert du principe physique de la percussion. C’est le plus ancien type de casse-noix qui existe. De plus, il a une masse plus grande que la coque. Pour utiliser brise noix à percussion, on percute la noix avec et le tour est joué. Cette technique était très usitée par les primates. Mais du fait de sa simplicité et de son efficacité redoutable, les pays produisant de la noix en grande quantité s’en servent également.

Le casse-noix à pince

Ce type de brise noix est le plus répandu dans le monde et donc le plus utilisé. Le casse-noix à pince se sert de l’effet de levier pour faire son travail. Ainsi, il démultiplie la force appliquée par l’utilisateur, faisant rompre la noix sous la pression. Cette méthode est l’une des plus efficaces. Néanmoins, avec ce type de brise noix, impossible de doser comme il se doit la bonne pression à exercer sur la noix. Conséquence, les cerneaux de la noix sont broyés et des morceaux de coque sont projetés dans n’importe quelle direction.

Le casse-noix à levier

Il fait partie des modèles les plus communs. Avec cet ustensile de cuisine, on place la noix entre deux surfaces et on y exerce une pression en se servant d’un levier. On utilise donc moins de force avec ce type de casse-noix.

Le casse-noix à vis

Ce modèle de brise noix permet d’appliquer une pression constante, contrôlée et de façon continue pour faire céder la coque de la noix. Il permet donc d’éviter de laminer la chair de la noix et de réduire en miettes la coque du fruit. Mais ce modèle est de plus en plus rare.

Le casse-noix électrique

Il permet de casser des noix rapidement, et en grande quantité sans le moindre effort. L’appareil à noix électrique est donc plus adapté aux professionnels et au grand amoureux de fruits à coque. Mais, il est également utile pour les personnes incapables d’utiliser un brise noix manuel.

Pourquoi prendre un casse-noix ?

Si vous vous posez cette question, alors cela voudrait dire que jusque-là vous n’avez pas encore compris l’importance de cet ustensile de cuisine. Ensemble, découvrons donc en quoi l’appareil à noix est un outil indispensable.

Comme dit plus haut, l’ultime but du casse-noix est d’enlever la coque recouvrant le fruit. Et comme nous le savons tous, les coques sont très dures. En casser est donc un travail fastidieux, et ce même avec le marteau. Au bout d’un certain temps, on a mal à la main. De plus, utiliser le marteau présente de grands risques de blessures et de casse dans la cuisine.

Or avec le casse-noix adéquat, les risques que vous vous blessiez sont carrément nuls. Par ailleurs, il permet aussi de briser une grande quantité de noix plus facilement et rapidement. De ce fait, il représente l’allié idéal pour les ménages où les noix sont aimées, et pour les cuisiniers de tout ordre. En outre, il permet de garder le fruit intact et de ne pas salir sa cuisine avec les débris de coque.

Comment choisir le meilleur casse-noix ?

Sur le marché, il existe une grande variété de brises noix. Pour éviter de se mélanger les pédales et de prendre celui qui ne convient pas à vos besoins lors de l’achat, le respect des critères qui suivront s’impose.

Le matériau de fabrication

Comme vu plus haut dans la première rubrique, les casses noix sont faites avec une panoplie de matériau. Pour prendre le vôtre, éliminez de l’équation les casses noix en plastique et en aluminium. Même si leur prix est abordable, vous devez absolument les ignorer. Pourquoi ? Parce qu’avec le temps, ces types de casse-noix se déforment et sont inutilisables. Privilégiez donc les modèles faits en acier et bois massif. Ils sont durables dans le temps. De plus, le casse-noix en bois massif peut faire office d’objet de décoration.

La sécurité et le confort d’utilisation

En dépit des risques que le brise noix permet d’éliminer, il existe un modèle qui est dangereux. Il s’agit du modèle à pince. Évitez donc de prendre ce modèle et favorisez les modèles à levier ou à vis. Mais si vous désirez prendre coûte que coûte le brise noix à pince, alors optez pour un modèle muni de manche courbée et de protection pour les dents.

La fréquence d’utilisation

La majorité des casses noix disponibles sur le marché sont conçus pour être utilisé occasionnellement. Par conséquent, si vous comptez utiliser le casse-noix sur plusieurs noix sur-le-champ, alors orientez-vous vers les modèles professionnels ou semi-professionnel. Ils sont certes chers, mais sont plus pratiques que leurs homologues standard.

L’espace

Le casse-noix est un ustensile assez petit. Mais si dans votre cuisine il n’y a pas assez d’espace, alors vous devrez opter pour un modèle facile à prendre et à ranger. Parmi cette catégorie de brise noix, celui à pince est le mieux adapter.

La taille de la noix

Ce critère est souvent laissé pour contre. Or, il est très important. En effet, le monde de la culture des noix est en plein développement. Et il n’est donc pas rare de rencontrer des espèces de brise noix hybrides plus grosses que la moyenne. Ainsi, pour éviter de prendre un casse-noix qui sera impossible à utiliser à cause de la taille de la noix, il faudra prendre un modèle qui s’adapte à toutes les tailles de noix. Il s’agit entre autres du brise noix à pince et à levier.

Comment se sert-on d’un brise noix  ?

L’utilisation d’un casse-noix ne requiert ni notice ni compétences particulières. Il faut juste respecter certaines règles élémentaires pour éviter de briser le fruit et pour préserver sa sécurité. La première précaution à prendre est relative au positionnement de la noix.

En effet, pour pouvoir casse la noix, il faut déjà la poser dans l’ustensile de cuisine, l’y maintenir tout en appliquant la pression nécessaire pour la casser. Si vous constatez que la noix glisse, alors changez le positionnement jusqu’à trouver le bon. Cela vous évitera de recevoir la noix en projectile et d’avoir à la chercher dans la pièce.

Après avoir trouvé la position idéale, appliquez constamment une pression en veillant à ne pas trop forcer. Le surplus de pression peut réduire les cerneaux en miettes. Il est possible que ce scénario arrive souvent au début de l’utilisation du casse-noix. Mais avec de la pratique, vous n’aurez plus à y faire face.

Des précautions à prendre ?

Oui, il existe des précautions à prendre dans l’utilisation de votre casse-noix. La première consiste à ne laisser en aucun cas les enfants de moins 10 ans faire usage de cet ustensile de cuisine. La deuxième précaution revient à nettoyer l’outil après utilisation en le rinçant. Ensuite, laissez-le sécher et rangez-le à sa place habituelle.

La dernière précaution revient à prendre les dispositions pour qu’aucun débris dur ne soit présent dans la rainure concave. Ne pas prendre en compte cette dernière précaution entrainerait un endommagement des clips supérieurs et inférieurs ; ce qui peut provoquer une instabilité lors de l’utilisation du casse-noix.

Laisser un message