Depuis la nuit des temps, la bière a toujours été la boisson la plus prisée et la plus aimée de tous. Mais avec les nouvelles découvertes et l’évolution, d’autres boissons sont apparues pour étancher la soif et le désir de nouveauté du commun des mortels. Il s’agit entre autres des jus de fruits, de la vodka, de la téquila et bien d’autres. Dans cette quête de nouveauté, les altruistes se sont mis à mélanger ces boissons pour en sortir une autre. C’est alors qu’on assiste à la naissance des cocktails. Pour réaliser cette boisson mondialement connue de nos jours, le shaker cocktail est l’instrument le plus utilisé.

Qu’est-ce que donc un shaker cocktail ?

Apparu pour la toute première fois dans le magazine britannique Notes et quaries au milieu du XIXe siècle, le shaker cocktail est l’instrument phare et indispensable de tout barman. Il est utilisé par ces derniers non seulement pour mélanger harmonieusement différentes boissons, mais aussi pour ressortir l’arôme et les saveurs de chaque boisson.

Il est encore connu sous le nom de coquetier au Québec ainsi qu’en France. Notez que le mot shaker tire son origine du verbe to Shake en anglais qui veut dire agiter. Retenez aussi que le shaker cocktail se compose de deux parties : le gobelet haut souvent en métal et le bouton hermétique. Mais en raison de son âge avancé, on distingue aujourd’hui sur le marché plusieurs types de shakers cocktail.

Quels sont ces différents types de cocktails shakers ?

Il existe principalement trois types de shakers cocktail.

Le shaker Boston

Inventé au milieu du XIXe siècle, le shaker cocktail Boston est le plus ancien des types de shakers. Il représente le premier modèle utilisé par les premiers barmans des États-Unis. Il se décline en deux éléments : une haute timbale souvent en inox, ainsi qu’un grand verre. L’avantage de ce shaker, c’est qu’en dépit du nombre de cocktails qu’on prépare avec, il ne se bloque jamais à l’ouverture. De plus, le cocktail shaker est parfaitement hermétique, simple, rapide à manier, et particulièrement facile à entretenir. De ce fait, il est l’instrument préféré des barmans professionnels.

Le shaker continental

Ce shaker cocktail présente des similitudes avec le shaker Boston. Toutefois, il se différencie de ce dernier par sa composition. En effet, contrairement au shaker Boston qui dispose de deux tasses, ce type de shaker n’en dispose que d’une. Notez que le shaker continental a fait son apparition en Europe, au tout début du XXe siècle. Il est certes très esthétique, mais est aujourd’hui délaissé au profit de son prédécesseur et du shaker trois-pièces.

Le shaker trois-pièces

Ce type de shaker se démarque des deux précédant par son filtre intégré. Grâce à ce filtre, plus besoin d’avoir une passoire pour retenir les glaçons contenus par le présent shaker cocktail. Comme le pionner des shakers cocktail, le shaker Boston, il est constitué de deux parties : une partie basse représentée par une timbale profonde, et une partie haute.

Le shaker trois-pièces est le plus aisé, le plus simple, et le plus économique de tous. Par conséquent, c’est le modèle le plus usité par la majorité de la population. Mais contre toute attente, les barmans professionnels n’en font pas usage. Pourquoi ? Parce que ce type de shaker cocktail entraîne une dilution importante de la boisson ; ce qui en diminue le goût.

Pourquoi prendre un shaker cocktail ?

À première vue, utiliser un  cocktail shaker pour faire un cocktail semble inutile puisqu’il existe la technique stirred. Cette technique revient à mélanger les différentes boissons en se servant d’une cuillère. Elle est particulièrement efficace lorsque les ingrédients qui rentreront dans la composition du cocktail ont la même densité. Par exemple dans la réalisation d’un cocktail composé d’alcools.

Toutefois, cette technique présente plusieurs insuffisances. Elle est inefficace quand il s’agit de mélanger les boissons de différentes densités : blanc d’œuf, jus de fruits, liqueurs, crème fraiche, etc. Et c’est là qu’intervient le shaker cocktail. Avec ce dernier, il est possible de mixer efficacement ces différentes boissons pour en faire un cocktail savoureux. Ainsi grâce aux mouvements énergiques effectués avec cet outil, le shaker à cocktail permet d’obtenir un mélange homogène à base de produits hétérogènes.

De plus, avec votre shaker cocktail personnel, plus besoin d’aller dans les bars ou d’attendre votre tour pendant des minutes pour avoir votre cocktail ; vous pourrez le réaliser vous-même à base d’une bonne recette de cocktail sur le net, ou d’une création originale. Ensuite, il suffira de respecter le mode opératoire d’utilisation d’un shaker cocktail et le tour est joué.

Quel est ce mode opératoire ?

Pour préparer un bon cocktail en se servant du shaker cocktail, il existe quelques règles de base à respecter, un ordre à suivre dans la disposition des différentes boissons.

La première règle consiste à mettre d’abord les glaçons dans le shaker cocktail, en veillant à ne pas dépasser la moitié de l’outil. Ensuite, il faudra ajouter les boissons à forte densité comme le sirop, la crème avant d’y verser les boissons à faible densité telles que l’alcool et le jus de fruits. Après quoi, vous pourrez secouez le tout durant 8 ou 10 secondes avant de filtrer le mélange dans votre verre.

Pour uniformiser et rendre homogène le mélange, il existe trois types de mouvements qui sont souvent employés par les barmans. Le premier mouvement est une technique classique. Elle consiste à remuer le shaker d’avant en arrière. Le deuxième mouvement s’appelle le Shake and Strain. Il consiste à reproduire les mêmes mouvements que celui du premier. Mais ici, il ne doit pas y avoir de glace dans le shaker. Le troisième mouvement quant à lui revient à faire un mouvement circulaire pour ne pas trop briser la glace ; ce qui diminue l’effet de dilution. Il a été inventé au Japon et s’appelle le hard shake.

Comment choisir son shaker cocktail ?

Du fait des nombreux modèles de shaker qui existe sur le marché, il devient difficile de faire un choix optimal lors de l’achat. Pour donc ne pas se faire avoir et prendre le shaker cocktail qui ne correspond pas à vos besoins, il faudra suivre à la lettre les critères qui suivront.

Le type de shaker

Comme nous l’avons vu ensemble un peu plus haut, il existe trois types de shakers correspondants chacun à un usage bien précis. Pour une utilisation professionnelle, le shaker Boston est le plus adapté. Par contre, pour une utilisation occasionnelle, les shakers cocktails trois-pièces et continental feront l’affaire.

Le matériau du shaker

Les shakers cocktails sont généralement confectionné avec quatre matériaux : l’inox, l’acier inoxydable, le verre et le plastique. Le shaker cocktail en inox est le plus résistant et le plus léger de tous. Mais il est souvent onéreux. Celui en acier inoxydable est également résistant, et à la particularité d’être moins onéreux que son homologue en inox.

Quant à celui en verre, il résiste moins aux chocs, plus lourd que les autres, mais présente un design hors pair. Le shaker cocktail en plastique est certes légers et économique, mais nous vous le déconseillons vivement. Sa résistance et sa dureté laissent vraiment à désirer.

La capacité de stockage du shaker

La contenance des shakers varie souvent entre 200 ml et 1000 ml. On les classe en trois grandes classes :

  • Les mini-shakers : ils ont un volume inférieur à 400 ml et correspondent aux petits cocktails ;
  • Les shakers standards : ils sont très répandus. Ils ont un volume compris entre 450 ml et 800 ml ;
  • Les shakers grande capacité : Très couramment utilisé par les professionnels, ils ont un volume supérieur à 800 ml et conviennent le plus à un grand verre de cocktail.

L’utilisateur

Il est dit souvent que le shaker cocktail représente une extension du barman ou de l’utilisateur. Il est donc important que celui que vous vous apprêtez à prendre soit aisé à utiliser, que son utilisation soit confortable et qu’il puisse être secoué tout naturellement. Pour ce faire, vous pouvez par exemple prendre appui sur la taille des mains du futur barman.

Une dernière chose : l’entretien de votre shaker

L’entretien et le nettoyage de votre shaker cocktail s’avère être une chose très importante. Il vous permettra de profiter le plus longtemps possible de votre cocktail shaker. Mais le nettoyage de ce dernier dépend de son matériau. Si donc votre shaker est en acier inoxydable, vous devez utiliser un produit spécial inox pour le nettoyage, et veiller à ne pas le rayer durant le processus.

Pour le nettoyage des couvercles, vous devrez suivre les instructions d’entretien décrites par le fabricant du shaker cocktail. Pour l’entretien de l’ouverture, utilisez une brosse douce. Quant au shaker lui-même, vous devrez déterminer s’il est lavable ou lave-vaisselle ; cela vous facilitera amplement la tâche.

Laisser un message